Le mois de février au Sanctuaire a été enrichi par la présence de Françoise Balitrand, responsable des œuvres de fr. Pierre-Marie Delfieux, fondateur des Fraternités de Jérusalem. Laïque proche de nos fraternités de Paris et membre depuis plus de 30 ans des Fraternités Évangéliques de Jérusalem, elle s’est adressée le 20 février, lors d’une rencontre -témoignage à une cinquantaine de laïcs se nourrissant du charisme de Jérusalem. Le samedi 22, c’était au tour des frères et sœurs de l’écouter sur le charisme dont elle vit depuis 30 ans. Pour terminer, elle a eu un déjeuner-rencontre avec les membres des 2 fraternités évangéliques Pierre et Paul, le dimanche 23 février. Tous ont été ravis de faire sa connaissance et de voir comment le charisme de Jérusalem peut fleurir dans le cœur de toutes les personnes vivant « au cœur de la ville, au cœur de Dieu ».

Quelques témoignages…

Pour elle, Pierre-Marie est un homme de foi, de prière, d’audace, de contagion, de joie, d’unité, de créativité, de respect et il était complètement tourné vers Dieu.
A nous, laïques, qui vivons au cœur des villes, le charisme de Pierre-Marie et vécu par les moines et moniales, est très inspirant et aidant dans la vie de tous les jours.
Françoise nous a donné des repères, à nous laïques, pour vivre profondément ce charisme et dont il est important de les rappeler ici : L’engagement, la lectio Divina, l’Eucharistie, le silence habité par l’Esprit, le désert assumé, la joie contagieuse, la fraternité vécue positivement, la croix en solidarité avec celle du Christ, la découverte de Dieu présent dans la ville. A nous, laïcs, de s’abreuver à ces sources pour garder un cœur purifié et aimant jusqu’au bout.

Claire Cyr, laïque membre des Fraternités Évangéliques

À l’issue de cette conférence-rencontre avec Françoise Balitrand, c’est un grand merci qui monte sur mes lèvres. Ce n’est pas une conférencière qui est venue nous donner sa science ; c’est un membre de notre famille qui nous a partagé son action de grâce pour son appartenance à notre famille. Rien que cela est un immense cadeau, un splendide encouragement.
Françoise connaît notre fondateur, frère Pierre-Marie, depuis bien plus longtemps que beaucoup d’entre nous, depuis… 1975 ! Elle était donc tout-à-fait qualifiée pour évoquer sa personnalité. Il était, certes, un peu autoritaire ; mais c’était surtout un « politique » au sens noble du terme capable d’entraîner pour réaliser des projets ambitieux. Frère Pierre-Marie embrassait la vie avec joie, enthousiasme et optimisme et il a communiqué tout cela au travers de nombreux enseignements. Il a communiqué un peu de ce qu’il était ; en ce sens, c’était un formateur et c’est le charisme de « Jérusalem » qu’il a formé dans nos cœurs. Françoise nous a très justement rappelé l’affection qu’il avait pour les laïcs.
Aujourd’hui, c’est donc tout un héritage qu’il a laissé dans ses œuvres écrites, mais aussi dans les fraternités laïques. Françoise nous a parlé de ce sens de la fraternité qu’elle y a trouvé et qui a nourri aussi la fraternité dans sa famille de sang.

Fr. Dominique
Françoise Balitrand - Héritage de fr. Pierre-Marie (2020) © FMJ » Françoise Balitrand - Héritage de fr. Pierre-Marie (2020) © FMJ
IMG_5320.jpg
IMG_5343.jpg
IMG_5344.jpg
IMG_5345.jpg
IMG_5346.jpg
IMG_5350.jpg
IMG_5297.jpg
IMG_5300.jpg
IMG_5304.jpg
IMG_5309.jpg
IMG_5317.jpg
IMG_5304.jpg
IMG_5309.jpg
IMG_5320.jpg
IMG_5343.jpg
IMG_5344.jpg
IMG_5345.jpg
IMG_5346.jpg
IMG_5350.jpg
IMG_5297.jpg
IMG_5300.jpg
IMG_5304.jpg
IMG_5309.jpg
IMG_5317.jpg
IMG_5304.jpg